Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a procédé au lancement de la  4ème édition du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan  (SARA) à Port-Bouët. Le thème retenu pour l’année 2017 est “La transformation structurelle de l’économie agricole face au changement climatique ». C’était le Jeudi 04 Mai 2017 dans un grand hôtel d’Abidjan.

 Le SARA est une plateforme d’opportunités et d’investissements directs dans le secteur agricole, des ressources animales, halieutiques et forestières de la Côte d’ Ivoire. L’objectif général visé par le salon est de faire la promotion de ces différents secteurs afin d’offrir à tous les acteurs un cadre  de rencontre et d’échange sur des problématiques du secteur. De ce fait, au cours de cette édition, les participants aborderons la question de la réaction face aux changements climatiques. Pour le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Mamadou Sangafowa, ce salon placé sous le signe de la maturité ‘‘ est une vitrine agricole dans la sous région et il vise à promouvoir les produits tout en favorisant les échanges B to B entre les acteurs et investisseurs de la sous région’’. C’est le lieu pour la commissaire générale du SARA, Touré Condé Diénebou, de donner le bilan de l’édition 2015 qui dit-elle a su relever de nombreux défis. La plateforme a enregistré en 2015, plus de 200.000 visiteurs et 206 rencontres B to B entre 188 structures. Selon Touré Condé, ‘‘ l’édition 2017 entend développer plus d’activité sur le site afin de lui donner plus de notoriété’’. Aussi, se sont plus de 500.000 visiteurs et 800 exposants  qui sont attendus sur le site. Quant au Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, il a rappelé que le secteur agricole représente 22 % du PIB de la Côte d’Ivoire. Il est alors important de se pencher sur les problèmes liés à ce secteur. Amadou Gon a affirmé l’engagement du gouvernement à mettre en place un programme gouvernemental à travers des lois pour une meilleur qualité du secteur agricole et animalier. Le Chef du gouvernement s’est réjoui du bon choix du thème de cette 4ème édition, indiquant que ‘‘ le SARA est le cadre propice pour engager des réflexions sur les aléas climatiques’’. Il a aussi ajouté que l’un des défis à relever pour le pays est la transformation locale des matières premières telles que le cacao d’ici à l’horizon 2020.

Cette 4ème édition du SARA se tiendra du 17 au 26 novembre 2017, avec comme pays à l’honneur  l’Afrique du Sud.

Sidibé Ramatou