Les cours de certains établissements d’enseignements secondaires et universitaire ont été perturbé mercredi 08 mars 2017 en raison d’une manifestation des élèves et étudiants. Ces derniers réclament justice suite à l’agression au couteau qu’a subi Akessi Daniel élève inscrit en 3ème année de BT au CBCG de Bouaké.  Une agression qui a conduit à la mort de ce dernier peu après son hospitalisation. 

Ce mardi 07 mars 2017 à 14h, l’élève Akessi Daniel s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Car au désormais célèbre carrefour 2 bôtchô du quartier ahougnanssou, il croisera le chemin d’individus mal intentionnés. L’élève est agressé et subit plusieurs coups de poignard. Une énième agression qui a réveillée la colère de ses camarades élèves et étudiants de l’université Alassane Ouattara de Bouaké. Ils sont descendus nombreux dans les rues ce mercredi 08 mars 2017, pour crier leur ras-le-bol et exiger que la lumière soit faite sur ce crime odieux. Une motion de protestation a à cet effet été remise au préfet de région. Motion dans laquelle le Secrétaire Général National du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire, Traoré Karamoko, décrète 2 jours de grèves en mémoire des élèves et étudiants victimes de l’insécurité à Bouaké. Il exige également du gouvernement la prise en charge complète des obsèques du malheureux Akessi Daniel.

Siriki Barro, à Bouaké