Le sélectionneur de la RD Congo, Florent Ibenge, a prévenu jeudi que la Côte d’Ivoire, son prochain adversaire vendredi lors de la CAN-2017, restait “redoutable” malgré son entrée en lice poussive contre le Togo (0-0).

Mais sans la présence de Yaya Touré ou de Gervinho, les Éléphants ont perdu de leur superbe, a également souligné le sélectionneur des Léopards. « Il y a moins de joueurs avec un grand nom. Ils avaient Yaya Touré ou Gervinho capables de faire la différence à tout moment. La génération a changé (par rapport au titre de 2015). Elle est peut-être moins glamour mais elle reste redoutable », a toutefois admis Florent Ibenge lors d’une conférence de presse jeudi 19 janvier.

« On l’a vu contre la France en match amical (0-0), c’est une équipe qui ne perd pas. Cela montre sa solidité. On attend une motivation extrême de leur part », a-t-il ajouté.
Les Léopards amoindris par les absences

Premiers du groupe C grâce à leur victoire contre le Maroc (1-0), les « Léopards » peuvent déjà se qualifier pour les quarts en cas de succès face aux « Éléphants », qui les avaient battu lors de la demi-finale de la CAN 2015.

Pour autant, pas question de parler de « revanche », a lancé le sélectionneur de la RD Congo, qui sera privé de Fabrice N’Sakala et de Gabriel Zakuani, blessés contre le Maroc et « pas suffisamment rétablis » selon Ibenge. Joyce Lomalisa, suspendu, sera également absent contre la Côte d’Ivoire.

In jeuneafrique.com