Préliminaire

Le mois du HADJ est  important pour le musulman ; Qu’il soit pèlerin ou non pèlerin. Pour le musulman, il s’agit d’exécuter les rites du HADJ, surtout du 9éme  jour au 13ème  jour pour le  pèlerin ; les 10 premiers jours constituent une raison de rappel d’incitation afin qu’ils les mettent à profit pour se rapprocher DIEU, de revoir la copie de ses actes et se repentir à nouveau afin de renouer, et renouveler son  engagement avec DIEU.

Le musulman heureux est celui  qui saisir cette opportunité. Et le musulman qui néglige cette saison, pourrait avoir des regrets. Mais que ce soit le pèlerin ou le non pèlerin, il y a un jour qui est déterminant pour toute la communauté humaine, il s’agit du jour d’ARAFAT.

Mais avant de parler de ce jour, nous allons parler de l’importance des 10 premiers jours de ce mois.

L’importance des 10 1ers jours du Mois de Zul Hijja

 Les 10 premiers jours du mois du HADJ sont considérés être  les meilleurs de toute l’année, car   DIEU a lui-même a juré par ces jours dans la sourate FADJR (S89) ; jurer ainsi, détermine la valeur de ces jours.

C’est pour cela que le prophète (B) nous dit dans  son enseignement : « les actes les plus aimés par DIEU sont ceux qui effectuent pendant les 10 premiers jours du mois du HADJ.

Tout ce qui a de la valeur chez DIEU s’accueille avec la foi, l’obéissance et la soumission.

C’est ainsi qu’éloignera  de tout acte de désobéissance car les péchés  aussi se multiplient pendant le moment sacré

Par conséquent il est recommandé aux musulmans non pèlerins  de jeuner, de faire les prières surérogatoires, d’être généreux avec son entourage, de fraterniser, de finir les différends, de et de nourrir les amitiés. Car c’est pour cette voies que nous nous rapprochons de DIEU et surtout d’invoquer beaucoup DIEU ces jour-là car DIEU nous rappelle ceci (qu’ils invoquent DIEU pendant les jours déterminés)

Pourquoi 10 premiers jours sont aussi importants pour le non pèlerin que le pèlerin qui est à la Mecque ?

C’est tout simplement que le seigneur nous montre que nous pouvons l’atteindre à tout moment et en tout lieu.

C’est ainsi que même si le musulman n’a pas les moyens ou la capacité d’accomplir une obligation quel que soit la raison, DIEU propose toujours un palliatif afin que celui-ci puisse concourir aussi dans la recherche des faveurs circonstancielles, c’est-à-dire rivaliser avec ceux qui ont les moyens et la capacité d’effectuer ce périple en terre sainte.

Il revient donc au musulman(e) de faire des efforts afin d’avoir aussi ses mérites s’il néglige, il perd ce privilège.

CONCERNANT LE JOUR DE ARAFAT

Ce jour est très important pour nous, car c’est un jour de bénédiction et de grâce.

Le jour où DIEU s’enorgueilli sur les anges qui croyaient et  les seuls à pouvoir adorer ALLAH.

C’est le jour où DIEU a parachevé la religion et parfaire sa face sur le prophète ainsi que sa communauté.  Au point qu’un juif c’est adressé a annoncé en ces thème :(Ô prince des croyants il y a un verset dans votre livre s’il était révélé à nous les juifs , nous aurions déterminé son jour de révélation en jour de fête .

 Le jour de ARAFAT est le jour où DIEU a sorti tous les humains, des entrailles d’ADAM afin de les interroger sur la divinité qu’ils vont adorer après leur venu sur terre « tous répondirent DIEU !!! ».

Le jour de ARAFAT est le jour où ADAM a retrouvé EVE (AWA) après leur descente du ciel. Et le mont Arafat en était le lieu.

Arafat et le hajj

Pour le pèlerin, le jour de ARAFAT est le jour du HADJ.

Celui qui rate ARAFAT c’est-à-dire qui ne s’y rend pas, n’a pas fait le HADJ. Tous les pèlerins du monde entier sont présent le jour d’ARAFAT, sur le mont ARAFAT ; et c’est le jour du plus grand rassemblement planétaire. Le jour où toutes les barrières de fierté, de vanité, d’orgueil sont supprimés. Le jour où les valeurs matérielles, telle que la fortune, les bijoux et les griffes de vêtements, n’existent pas.

Mais plutôt l’humilité, la fraternité, l’entraide et la foi  sont à l’honneur.

Le jour de ARAFAT est le jour où  Satan regrette d’avoir désobéir à DIEU en refusant de se prosterner devant ADAM.

Pour le non pèlerin, il est fortement recommandé de jeuner… Car le prophète dit : « le jeune du jour de ARAFAT expire les péchés d’une année avant et une année après »

Faire les bénédictions car le messager nous dit : « le meilleur des bénédictions sont celle qui sont faite le jour de ARAFAT ».

Le lendemain de ARAFAT est la fête de l’aïd el KABIR communément appelé TABASKI.

 Je rappelle que le mot TABASKI est d’origine sénégalaise utilisé depuis les temps coloniaux)

C’est la fête pour les non pèlerins de la Mecque et ceux restés dans leurs pays respectifs.

Quant aux pèlerins, ils continuent leurs rites.

CONCERNANT LA FETE.                 

Il y a des dispositions à prendre :

  • ne rien manger avant d’aller à la prière sauf celui qui a des contraintes de santé.
  • Se laver, il est conseillé de faire la grande la grande ablution (pas obligatoire).
  • Bien se vêtir, se parfumer où sentir bon, afin de rendre le rassemblement agréable.
  • Faire les invocations en allant à la prière et en revenant. Continuer les invocations, trois jours après la fête et après chaque prière.
  • Le sermon doit être écouté jusqu’à la fin.
  • Se saluer et fraterniser après la prière.

CH : CONCERNANT LE MOUTON

  • Le mouton doit être immolé après celui de l’IMAM derrière lequel l’on a fait la prière.
  • Un seul mouton peut suffit pour la famille. Il est aussi possible d’immoler plusieurs moutons si nous avons les moyens.
  • Il est aussi possible d’immoler un bœuf, un chameau , une chèvre à condition que les bêtes remplissent les conditions de santé, de poids et d’année requis pour la cause.
  • La distribution de la viande fraiche peut se faire ; il est aussi possible de faire cuire toute la viande et de partager le repas à tout le monde. Il revient à chacun de choisir sa méthode selon la réalité de son environnement.
  • Après les moutons chacun peut se réjouir selon les rythmes de chez lui, tout en observant les limites imposé par l’islam.

Cher musulman soit disant, moderne, ne soyez pas complexé à recevoir vos amis non musulmans pour célébrer cette fête dans strict respect de l’islam.

Imam DOSSO Mamadou

Juriste de formation